Make a Donation Giving is not just about making a donation it's about making a difference

Note sur le Séminaire Redemptoris Mater

Actuellement, 18 séminaristes de 3 rites et de 10 nationalités sont en formation. 21 presbytres ont déjà été ordonnés : 3 latins (Archidiocèse de Khartoum, Diocèse de Cosenza) ; 4 coptes catholiques (Éparchie patriarcale du Caire) ; 8 maronites (Éparchies de Beyrouth, de Byblos, de l’Égypte-Soudan et du Brésil) ; 3 syro-catholiques (Éparchie du Caire), 2 grecs-catholiques melchites (Éparchies de Tyr et de Sidon) ; 1 arménien catholique (Exarchat d’Amérique latine en Argentine).

Le séminaire Redemptoris Mater est représenté légalement au Liban par une association à but non lucratif reconnue par l’état libanais, l’Association Oum al Fadi. Celle-ci a pour vocation de promouvoir la formation des jeunes chrétiens en prêtant particulièrement attention à la dimension œcuménique. Elle s’occupe de pourvoir à la recherche des fonds nécessaires pour la formation des jeunes séminaristes et de promouvoir toute action en faveur du but qu’elle s’est fixé.

C’est dans ce cadre que l’Association Oum al Fadi a pu établir un accord avec le Diocèse maronite de Beyrouth. Un contrat de location pour 27 ans renouvelable a été établi entre les deux parties, les premiers 27 ans étant gratuits, pour l’utilisation de deux immeubles du « waqf » de la paroisse de Mar Mikhail de Chiyah. Ces deux immeubles, situés à proximité de l’Église Saint Michel de Chiyah, ont été le théâtre de féroces combats durant la guerre civile libanaise et en portent encore les traces. Ils sont aujourd’hui à la limite entre les quartiers musulman et chrétien. L’association a donc décidé de les réhabiliter pour en faire son siège ainsi qu’un centre de formation qui accueillera le séminaire Redemptoris Mater.